Sauter au contenu principal de la page
Logo Embrace Life

Le programme de Gilead pour l’accès au traitement dans les pays en développement ou émergents

Plus qu’une simple promesse: en 2017, plus de onze millions de personnes de 130 pays en développement ou émergents ont profité du soutien fourni par Gilead.

Dans de nombreux pays, l’accès aux médicaments urgemment nécessaires contre des maladies potentiellement mortelles ne va pas de soi. En outre, les pays en développement ou émergents manquent souvent surtout de programmes de prévention et d’information, d’infrastructures efficaces et aussi de possibilités de soutien financier. Gilead s’investit dans tous ces domaines en coopération avec des partenaires internationaux:

VIH

  • Déjà en 2006, Gilead avait commencé à conclure des accords de transfert de licences et de technologie avec des fabricants indiens de génériques, leur permettant la production de génériques avantageux de grande qualité des produits de Gilead. Les personnes dans les pays à faibles ressources en profitent encore aujourd’hui. Gilead reçoit seulement une petite redevance pour financer l’enregistrement dans les différents pays, la formation continue médicale et certaines autres activités.
  • Gilead était en 2011 la première entreprise pharmaceutique ayant conclu un accord avec le Medicines Patent Pool (MPP). Le MPP est une organisation internationale pour la promotion de l’accès aux médicaments par le partage des brevets.
  • Dans le domaine de la prévention anti-VIH, Gilead a soutenu depuis 2012 120 organisations par une somme totale de 27 millions de dollars américains, dont 6 millions uniquement l’année dernière pour 78 projets.
  • Un tiers du soutien financier fourni au total par Gilead en 2017 a été consacré à l’amélioration de l’accès à la prise en charge médicale sur notre planète. Cela inclut entre autres le développement plus avant de services permettant une prise en charge plus rapide et plus efficace des personnes vivant dans des zones périphériques, la formation du personnel sanitaire sur place et la réalisation de programmes d’infrastructure comme p.ex. la construction de centres de santé dans des régions mal desservies.

VHC

  • En 2015, le gouvernement de la Géorgie a lancé le fameux programme d’élimination du VHC avec le soutien des Centers of Disease Control (États-Unis) et de Gilead. En 2018, le nombre des personnes ayant reçu un traitement anti-VHC atteint déjà 43’000. Des programmes similaires sont en cours de préparation dans d’autres pays: Cameroun, Égypte, Islande, Inde, Malte, Mongolie, Rwanda, Pays-Bas.
  • En 2017, Gilead a étendu son partenariat avec l’Elton John Aids Foundation (EJAF) pour le soutien d’initiatives contre le VIH et le VHC par des moyens financiers et des médicaments. Grâce à ce soutien supplémentaire, l’EJAF a pu annoncer la même année la création d’un fonds spécial pour l’Europe de l’Est et l’Asie centrale, consacré à la prévention et au traitement anti-VIH et anti-VHC dans ces régions. L’objectif visé en l’espace de trois ans est d’atteindre 20’000 personnes, de les tester, de les informer sur la prévention et de proposer d’autres services. A part cela, Gilead met gratuitement des médicaments anti-VHC à disposition pour 5000 patients dans ces régions. En effet, 97 % de toutes les personnes VIH positives de ces régions sont co-infectées par le VHC.

Sources: